Partager sur

tous les portraits
témoigner à propos

témoignages

Votre orientation sexuelle
vous a-t-elle interdit d’aimer ?

partagez votre histoire

Le sexe

Je revenais chez moi quand plusieurs jeunes gars ont commencé à m’insulter. Un gars avait une bouteille (cassée) et il m’a tailladé de mon cou jusqu’à ma poitrine. J’ai perdu connaissance et me suis retrouvé le lendemain à l’hôpital. J’ai voulu déposer plainte au...

Lire la suite

Adam

Je revenais chez moi quand plusieurs jeunes gars ont commencé à m’insulter. Un gars avait une bouteille (cassée) et il m’a tailladé de mon cou jusqu’à ma poitrine. J’ai perdu connaissance et me suis retrouvé le lendemain à l’hôpital. J’ai voulu déposer plainte au poste de police mais je n’ai pas osé le faire car même si c’est moi qui ai été la victime d’une violente attaque, je craignais qu’en allant à la police pour signaler cette attaque, c’est moi qu’ils arrêteraient parce que je suis gay.

Témoignage recueilli par Human Rights Watch

Le sexe

J’ai été battue par (des agents) du gouvernement gambien, par des agents de sécurité gambiens, suite à un ordre émis par le bureau du président disant que toute lesbienne ou tout gay qu’on attrape sera puni(e). Témoignage recueilli par Human Rights Watch

Lire la suite

Aminata

J’ai été battue par (des agents) du gouvernement gambien, par des agents de sécurité gambiens, suite à un ordre émis par le bureau du président disant que toute lesbienne ou tout gay qu’on attrape sera puni(e).

Témoignage recueilli par Human Rights Watch

Le sexe

Tout le monde m’évite, tout le monde me considère comme un diable, comme un démon. Les homosexuels au Cameroun sont traités comme des animaux.  Témoignage recueilli par Human Rights Watch

Lire la suite

Anonyme

Tout le monde m’évite, tout le monde me considère comme un diable, comme un démon. Les homosexuels au Cameroun sont traités comme des animaux. 

Témoignage recueilli par Human Rights Watch

Le sexe

Mon identité de genre ne m'a pas interdit d'aimer, mais faire son coming-out trans aujourd'hui n'est pas facile, je suis en couple depuis plus de 10 ans avec mon âme soeur et mon tout, celle qui fait ma vie. Quand je lui ai révélé que je me sentais...

Lire la suite

Bérénice

Mon identité de genre ne m'a pas interdit d'aimer, mais faire son coming-out trans aujourd'hui n'est pas facile, je suis en couple depuis plus de 10 ans avec mon âme soeur et mon tout, celle qui fait ma vie. Quand je lui ai révélé que je me sentais femme c'était dur : j'ai eu peur de la perdre, que notre amour ne soit plus pareil, je me suis sentie comme dans un tourbillon. Pendant un an, j'ai craint que la fin n'arrive, qu'elle me dise que finalement ça allait s'arrêter là. Heureusement, notre amour a repris le dessus, j'ai repris le dessus. Je me sens forte et moi-même maintenant. Je suis mon chemin avec elle à mes cotés, et c'est formidable. Je suis fière d'elle aussi d'avoir su bousculer toutes ses certitudes pour m'accepter comme je suis réellement :)

Le sexe

Rien dans nos histoires respectives ne prévoyait qu'on se rencontre un jour. Nées sur deux continents différents, moi en Afrique occidentale, elle en Asie. Nous nous sommes aimées en Europe un soir de Noël, comme un cadeau que la vie nous faisait. Moi, couleur...

Lire la suite

Anonyme

Rien dans nos histoires respectives ne prévoyait qu'on se rencontre un jour. Nées sur deux continents différents, moi en Afrique occidentale, elle en Asie.

Nous nous sommes aimées en Europe un soir de Noël, comme un cadeau que la vie nous faisait. Moi, couleur ébène, elle couleur sable. Moi affrontant le monde avec une insolente volonté de tout voir, tout découvrir, elle portant la discrétion dans son regard, la beauté dans ses gestes.

Moi musulmane, elle bouddhiste. Moi me cherchant encore sexuellement, elle certaine de son homosexualité mais toutes les deux le cachant à nos proches. Tout absolument, tout nous opposait et pourtant l'amour nous a réuni. Comme un ciment qui consolide les différentes apparentes et visibles de tous. Nous nous sommes cachées, non pas pour fuir les jugements mais pour préserver cette union que nous prenons comme une bénédiction et un doigt d'honneur aux préjugés.

Découvrez les autres témoignages

TOUS LES TÉMOIGNAGES