Partager sur

tous les portraits
témoigner à propos

témoignages

Peut-on s’aimer quand on n’appartient pas
au même milieu social ?

partagez votre histoire

La classe sociale

J'ai rencontré mon premier petit ami lorsque j'avais 16 ans. J'étais alors une brillante lycéenne, destinée à de belles études. Il en avait 18 et était ouvrier dans une usine. Pour moi, cette différence n'avait aucune importance. J'étais jeune et...

Lire la suite

Anonyme

J'ai rencontré mon premier petit ami lorsque j'avais 16 ans. J'étais alors une brillante lycéenne, destinée à de belles études. Il en avait 18 et était ouvrier dans une usine. Pour moi, cette différence n'avait aucune importance. J'étais jeune et je l'idéalisai beaucoup.

Mes parents ont découvert cette histoire par hasard et l'on très mal accepté. Je viens d'une famille modeste. Ma mère est orpheline et a vécu la misère, mais elle s'en est sortie grâce aux études. Pour elle, en sortant avec un ouvrier, je retournai en arrière. Je mettais fin à ses fantasmes d'élévation sociale. Au bout d'1 an, lorsque mes parents ont compris que je ne me séparerai pas de mon copain, ils m'ont mis à la porte. J'avais 17 ans. Je suis allée vivre chez mon copain, qui m'a entretenu. Nous sommes restés ensemble 5 ans. C'était très difficile, nous n'avions pas d'argent. Mais je ne regrette rien. J'ai vécu ce que j'avais à vivre et je n'ai aucun regret.

Nous avons fini par nous séparer, pour des raisons totalement extérieures à sa classe sociale. Je me suis réconciliée avec mes parents et nous n'avons plus jamais parlé de cet épisode.

Aujourd'hui, je suis en couple avec un jeune homme, gagnant très bien sa vie et issu d'une très vieille famille bourgeoise. Seul hic : il est libanais. Nous sommes ensemble depuis 4 ans, je n'ai encore jamais osé le mentionner devant mes parents. J'ai peur qu'ils ne comprennent pas.

Découvrez les autres témoignages

TOUS LES TÉMOIGNAGES