Partager sur

tous les portraits

“ Les castes dans la société wolof ”
Abdoulaye Bara Diop

“ Il existe encore certains villages restés traditionnels où les ñeeño et particulièrement les griots ne peuvent résider ni même passer la nuit. ”

Lire l'article

“ Le problème des castes dans la société wolof ”
mamadou diouf

“ La division de la société Wolof en catégories sociales distinctes imprime encore à la société sénégalaise contemporaine ses caractéristiques fondamentales malgré la diversité ethnique de celle-ci. ”

Lire l'article
témoigner à propos
  • court-métrage
  • décryptage
  • témoignages

au sénégal, Les castes correspondent aux catégories
socio-professionnelles

Celles-ci sont divisées en deux groupes.

Les artisans, que l’on appelle jef-lekk, rassemblent les castes des teug (forgerons), ude (cordonniers), laobe (bûcherons, ébénistes) et maabo (tisserands).

Les « artisans de la parole », les griots ou gewel, constituent le deuxième groupe. Ils sont chanteurs, musiciens, laudateurs…

Ces deux ensembles, appelés neeno, forment la caste inférieure.

Les geer - ou nobles - sont perçus comme le groupe supérieur. Certains les considèrent comme « non castés ». Il leur est interdit d’exercer des métiers manuels sous peine d’être déchus socialement. Mais ils peuvent être marabouts, pêcheurs, éleveurs ou agriculteurs.

Les marabouts
sont donc
hors du système des castes.

Le système des castes est rigide. + Un enfant appartiendra
obligatoirement
à la caste de son père, même si sa profession n’a plus rien à voir
avec celle de ses ancêtres.